Après une bonne nuit de sommeil et avoir entendu nos voisins se mettrent à l'aise quand ils sont aux toilettes, c'est de bonne humeur que nous continuerons de visiter Porto. Nous avons décidé de nous lever tôt. A la même heure que les vieux qui vont faire leurs courses chez Mammouth pour te donner une idée. Oui c'est très tôt.

Culture tourisme avec Harry Potter

300 mètres de dénivelé

Km parcourus : 12

Un peu de magie pour commencer la journée

Parce qu'on a un peu les yeux collés, mais qu'il n'y a plus de nuages gris, nous décidons de nous balader dans le centre de Porto. Avant de commencer quoi que ce soit (même avant de prendre une viennoiserie, c'est pour te dire), on veut voir la librairie Lello. Seulement après, on poursuivra notre balade sur le port. Et ça tombe bien, le soleil commence à pointer le bout de son nez.

 

Miragaia : Librairie Lello

Tu connais Harry Potter ? Si tu oses nous dire non c'est que tu es un piètre menteur. A Porto, et plus précisément dans le quartier de Miragaia, se trouve la sublime librairie Lello. Cette librairie a été utilisée comme décor pour les films Harry Potter. Tu reconnaitras son architecture, et particulièrement son escalier atypique. Alors n'espère pas y croiser un seul sorcier mais par contre c'est blindé de moldus ! C'est pourquoi nous te conseillons d'y aller très tôt, dès l'ouverture.
Et ne pense même pas y entrer avec ta cape d'invisibilité, tu peux pas test la sécurité.

D'ailleurs, il faut savoir que tu dois acheter un billet pour entrer dans cette librairie (oui, c'est moche mais ça s'appelle du commerce). Et ce billet tu dois le récupérer dans la boutique qui se trouve juste à côté. Si jamais tu achètes un livre dans la librairie Lello, tu as une petite réduction pour avoir payé ton entrée, ce ne sont pas des monstres non plus #viensAcheter.

 

Aliados et Bolhão : balade et Majestic Café

En sortant de la librairie Lello, nous marchons un peu dans l'est de Porto. Nous avions repéré un restaurant bien noté mais qui était fermé. Déçus mais pas découragés pour autant, nous décidons de nous balader dans les quartiers de Aliados et Bolhão. Tu veux savoir un truc ? C'est pas la folie. Pas très typique, avec rien de particulier, on a décidé de ne pas y rester trop longtemps.

Par contre nous crevions la dalle ! Nous décidons de tester le Majestic, café restaurant typiquement touristique. Ben typiquement pas top non plus. Alors oui c'est beau, mais pas autant que nous #savoirResterHumble. Nous décidons de tester la franceschina, plat typique portugais. Pour te donner une idée, c'est un croque-monsieur, avec trois viandes à l'intérieur, un œuf sur le dessus, le tout recouvert de fromage et baignant dans une sauce. Tu as l'équivalent de Valérie Damido en calories dans ton assiette mais c'est à tester. Tu pourras découvrir dans un futur article, tout ce que nous avons dégusté à Porto, sois patient bordel !

 

Ça monte et ça descend l'après-midi

Aaaaahh ça y est ! Il commence à faire beau et chaud. Bizarrement le port que nous avions aperçu la veille prend vie en ce deuxième jour, et qu'est ce que c'est agréable ! Allez, continue à lire, nous allons te raconter ce que nous avons fait en cette seconde partie de journée.

Si il y a bien une chose qui transforme la ville de Porto, c'est le soleil. A partir du deuxième jour, c'est une autre ville que nous découvrons, c'est beau, coloré, c'est les vacances, et ça respire la joie de vivre !

 

Mercado Ferreira Borges et retour au port

Le ventre bien rempli, et même si c'était pas la folie, nous décidons de sortir nos lunettes de soleil et de ranger nos vestes pour retourner sur les quais au nord de Porto. En chemin nous nous arrêtons au Mercado Ferreira Borges, qui était vide à ce moment là. Au design très contemporain, il sert aussi de grande salle de concert, même si l’acoustique doit être moins bonne qu'à la Casa de Musica.

A notre arrivée sur le port, c'est une surprise, tout le quartier a pris vie ! Les gens sont dehors, en terrasse, il y a des musiciens, des artistes. Nous nous accordons même une petite danse (tu pourras la voir au complet dans notre future vidéo). Nous ne faisons que passer mais nous déciderons d'y revenir un peu plus tard. Allez hop, c'est parti pour monter dans les hauteurs de Porto, en passant par les ruelles pentues à l'extrême juste au nord du Pont Luis. Quand nous disons "ruelles pentues", même Mike Horn n'a pas réussi. Nous oui.

 

Les hauteurs de Ribeira et la cathédral Sé.

Alors là, c'est un parcours qui est crevant, tu as les mollets d'un cycliste du tour de France une fois en haut, mais la vue est à couper le souffle (littéralement) !
Tu arrives au niveau de la Cathédral Sé, un bâtiment gigantesque qui surplombe toute la ville. Nous y sommes restés un bon moment. Nous avons rigolé avec des mouettes et des pigeons, peut être un peu gâché les dessins d'une classe d'artistes qui admiraient l'architecture, éviter quelques crottes de chien sur les différentes places qui sont autour de la cathédrale, mais c'était chouette.

Il y a quelques jumelles payantes #CommerceToujours pour observer toute la ville depuis les hauteurs. La vue sur les toits, avec la Torre dos Clérigos qui dépasse de loin les autres bâtiments est assez impressionnante.

Après s'être bien rincé l’œil, avoir un peu pleuré, parce que oui, nous sommes sensibles. Nous décidons de redescendre sur le port à pied. Nous empruntons un dédale de petites rues, qui sillonnent entres les habitations. Sur une petite place un chat fait sa sieste pendant que des pigeons jouent à la marelle juste à côté. C'est improbable mais juré que c'est vrai. Une fois sur le port, nous nous accordons une petite pause café, cocktail et mousse au chocolat maison au Café do Cais. Ça requinque.

 

Un sentiment de déjà vu... Mais avec du soleil cette fois !

Gonflés à bloc, nous décidons de remonter au Palais de Cristal, déjà aperçu le premier jour. C'est en hauteur, alors nos mollets nous détestent encore plus, mais comme disent les jeunes : BALEK. Une fois arrivés, nous en prenons plein les mirettes ! Encore plus beau que la veille (et pas "la vieille"), le temps est parfait. Il n'y a plus de brouillard, toujours peu de monde. Nous y sommes restés un bon moment, à faire des roulades, discuter avec des animaux, courir au ralenti, admirer la vue, etc...

Pour finir cette journée, nous rentrons à l'appartement histoire de nous poser un peu. Mais nous trouvons la motivation de ressortir pour manger dans un restaurant : A despensa. Tu en sauras un peu plus dans l'article sur nos découvertes culinaires à Porto qui va arriver mais nous pouvons d'ores-et-déjà te dire une chose : ça déglingue ! Pour preuve, nous y sommes même retournés le lendemain soir pour tester d'autres plats. Ah ça change du Majestic du midi c'est certain !

C'est crevés, le ventre bien rempli, avec les pieds en compote et pas peu fier de retrouver nos voisins intimes que nous rentrons nous coucher. Demain est notre dernier jour à Porto. Tu verras c'est la journée où nous avons fait le plus de choses, avec la mer, le téléphérique, les coups de soleils tout ça. Sois patient ça arrive bientôt !
En attendant tu peux nous suivre sur les réseaux sociaux, et lire notre article sur le premier jour et la préparation de notre séjour.

Allez, Sois Pas Deg petit brigand !