Seconde journée de balade à New York et j'imagine que tu es tout émoustillé à l'idée de savoir ce qu'on a pu faire, voici un plan rapide de la journée ! On a décidé de se la péter un peu, d'aller visiter l'Université de Columbia, et de montrer à ces génies new-yorkais qu'on a aussi la classe avec nos diplômes. Après avoir gagné la confiance des étudiants américains, on a décidé d'aller voir des dinosaures, une baleine géante et plein d'autres trucs cools au Musée d'Histoire Naturelle. Et tu sais quoi ? On a fini la journée avec la plus longue nuit de notre vie !

Des génies américains

Jurassic Park en vrai

Encore des burgers... ET ALORS !

Balade à New York : deuxième jour - samedi 3 juin 2017

Tu l'auras compris ou sinon on va te l'expliquer, entre le décalage horaire, l'avion et la première journée intense de la veille, on a fait une "petite journée". Bon, c'était quand même une journée de 14km de marche, pas la peine de nous juger ! Mais comme on va pas s'éterniser sur notre longue nuit, vient donc découvrir ce qu'on a fait avec ce qu'il nous restait comme force après le réveil.

Un premier tour en Taxi jusqu'à Colombia

Pour ça, après avoir prit les premiers métros pour rejoindre Manhattan, et comme on ne devait pas être bien frais, je te le donne en mille : on s'est trompé de sens dans une rue. OKLM, on a avancé sur plusieurs centaines de mètres kilomètres avant de s'en rendre compte. Parce que oui, à New-York il y a un piège à éviter. Quand tu te dis "Ah ça va, c'est à seulement 2 rues de là où on est, ça ira vite". Ben, tu as tort. Tu as tort et tu t'obstines. Et après avoir marché 20 minutes pour faire ces 2 rues, tu acceptes que oui, c'est pas les mêmes tailles de rues qu'en France.

Du coup on a fait comme dans les films : on s'est posé debout au bord de la route, le bras en l'air et on a crié "HEP TAXI !".
Allez grimpe avec nous, la journée commence.

On déteste Free Mobile

Alors je sais pas si tu te souviens dans notre article sur la préparation de notre voyage à New-York, on t'a parlé d'un service. "Lyft", qui est l'équivalent de Uber mais aux states (à bien lire "statesse").
Du coup là, le génie que tu es se demande logiquement "mais pourquoi ils n'ont pas utilisé Lyft, ils ont le QI d'une huitre ou quoi ?". On l'a pas utilisé parce qu'on a pas pu l'utiliser. Et grâce à qui ? Grace à Free mobile !

Et oui, si jamais l'envie d'aller aux Etats-Unis te prend, et que comme nous, tu as cru que Free avait vraiment un réseau là bas - gratuit en plus - alors tu n'as rien compris. Ça n'existe pas le réseau Free mobile là bas, et si tu regarde sur certains forums, plusieurs personnes étaient dans le même cas que nous étant donné que le partenariat de Free avec AT Mobile n'existe plus. Bref, évite Free Mobile, tu l'as bien compris !

Tout ça pour te dire qu'après avoir pesté, ragé, haïs Free Mobile comme pas possible (et depuis notre retour en France, avoir résilié tous nos abonnements chez eux) on a prit la décision de prendre un des mythiques taxis jaunes, aussi appelés "yellow cabs". Sache qu'il existe aussi les "boro cabs" qui sont verts. La différence est que les taxis jaunes peuvent aller partout, tandis que les taxis verts desservent Harlem, Brooklyn, le Queens, le Bronx et Staten Island. Par exemple, ils ne peuvent pas t'amener à l'aéroport ou en dessous de la 110ème rue à l’Ouest et 96ème à l’Est de Manhattan.

Dernière astuce avant de sortir du taxi, si tu comptes payer par carte : vérifie ce que prélève le taxi. Après avoir prétexté que la machine fonctionnait mal, on a payé 2 fois la course. #ÇaFaitMalAuCul

 

L'Université de Columbia : un campus magnifique

Après s'être perdu dans Harlem (beau quartier mais qui ne nous auras pas plus marqué que ça), nous voici arrivé à l'Université de Columbia. Direct après avoir passé le portique d'entrée qui souhaite la bienvenue aux anciens étudiants, à croire qu'ils savaient que nous arrivions, on marche le long d'une grande allée d'arbres pour arriver sur la place d'accueil. Alors oui, pas le hall d'accueil, LA PLACE d'accueil.

C'est immense, c'est super beau, il n'y a pas un brin d'herbe qui dépasse, certains étudiants se baladent habillés en diplômés, d'autres préparent un grand banquet pour le bal de promo #CommeDansLesFilms. Allez, suis nous on va te raconter un peu ce qu'on y a vu.

Une université clean mais pas donnée

Ce qu'il faut savoir c'est que tu n'as pas le droit de rentrer dans les bâtiments. Alors si, tu peux toujours le faire par effraction évidement mais bon, on ne sera pas là pour venir te chercher en prison hein ! Même si de porter la combinaison orange des prisonniers peux te donner envie. BRIGAND VA !

Ceci dit, même sans entrer dans les salles de cours, tu peux toujours te balader sur tout le campus à ta guise. Par exemple tu peux remarquer que leur bibliothèque c'est pas ton petit CDI, c'est un bâtiment à colonnes comme ceux érigés pour les dieux grecs #ÇaCalme. Et pareil, quand tu vois la propreté du campus, qu'il y a des bancs et des tables partout, avec des zones de repos, des zones d'études, des zones d'échanges avec les étudiants américains, ben ouais... ouais, il faut l'avouer ça donne envie d'étudier !

Ce qui peut te donner moins envie d'étudier là bas par contre c'est le prix : 51 000 $ l'année. Ben oui mais bon, il fallait être né dans une famille de riches aussi, tu fais rien pour y arriver ! Regarde-toi, tu nous fais honte ! Non mais on rigole, calme toi, pas la peine de signaler notre article, on rembourse encore nos études en France qui était de 5 000 € alors tu vois. Tu es comme nous, quelqu'un de bien.

L'immense Musée d'Histoire Naturelle de New York

Après avoir visité Columbia, nous redescendons un peu plus au sud. Toujours à l'ouest de Manhattan pour arriver au Musée d'Histoire Naturelle de New York.

Il faut savoir que tu peux donner ce que tu veux pour entrer dans le musée, mais si tu es quelqu'un de bien, tu donne le prix conseillé, à savoir 22 $. Pour ce prix là, tu peux accéder à toutes les expositions permanentes du musée. Et crois moi, ça va déjà te prendre du temps. On y a passé un peu moins de 3 heures, et on a pas tout vu. On a pas tout vu pour 2 raisons.

La fatigue New-Yorkienne (Oui, oui)

La première raison c'est que les musées c'est pas notre dada #pardonOmarSharif. Du coup, on a pas non plus été tout voir. Par exemple toute la partie sur les oiseaux nous l'avons survolé (ah si si ce jeu de mot est super bien placé avoue-le), mais nous avons visité toutes les salles sur les dinosaures, le monde aquatique et un peu sur l'Homme.
Le musée est comme tout le reste à New-York, très grand et très propre. Les squelettes de dinosaures sont tous très bien reconstitués, certains dépassent même des salles, t'as la possibilité d'en toucher et de surement toucher aussi la morve séchée (oui oui) des enfants qui ont eu la même idée que toi. Toute une partie sur l'espace et les momies nous faisait envie mais c'était à payer en plus et on l'a pas fait pour la deuxième raison qui arrive juste après.

Après ce teasing de ouf, voici la deuxième raison : nous étions crevé ! Sincèrement, avec toute la bonne volonté du monde, on commençait à ne plus apprécier ce qu'on faisait, on avait mal au dos, aux pieds, et le moindre effort nous demandait de déplacer la lune. D'ailleurs on y a déjà été, si tu le savais pas. Du coup, avant de rentrer se reposer, on décide d'aller manger un "petit" quelque chose histoire de prendre un peu d'énergie : direction le Shake Shack.

Comme une envie de Shake Shack

Bon tu as bien lu, on y a déjà été la veille, mais on avait juste testé une barquette de frites, là on a prit un menu complet c'est pas pareil ! Que dire de cette chaine de fast food ? Et bien tu peux oublier la comparaison avec un Mcdo ou un Quick, les produits sont de qualités et... garantis sans antibiotiques ni autres merdes donnés aux animaux ! Ils font aussi des burgers végétariens si tu n'aimes pas la viande. Alors bon, ça reste du fast food hein, mais le goût est là, et pour le prix la quantité aussi. Si tu aimes les animaux à 4 pattes (on ne parle pas ici des girafes mais des chiens) tu peux aussi lui acheter de quoi manger. Ridicule Sympa non ?

Mention spéciale aux frites recouvertes de fromage fondu et de bacon, parce que oui c'est sur-gras, mais c'est aussi sur-bon.

Bilan de cette deuxième journée de balade à New York

Seconde journée un peu moins chargée que la première mais qui mine de rien nous a fait marcher quand même une quinzaine de kilomètres, avec un réveil assez tôt.
En sortant du Shake Shack, on est pas beaux à voir. Enfin si on reste beaux, #AsAlwaysChéri(e) mais ça se voit qu'on irait pas faire un marathon quoi, on en revient plutôt ! #TuAsComprisQuoi !  Tiens, si tu veux te donner une idée de la zone qu'on a visité en cette deuxième journée tu peux regarder l'extrait de la carte ci-dessous.

On rentre à l'appartement vers 16h50 et on se couche vers 17h. Il faut savoir qu'on a dormi non-stop jusqu'à 9h le lendemain matin, soit une nuit de 16h. Qui a dit que notre corps avait pas besoin de repos ? Si c'est toi, sache que tu t'es bien gouré et bien profond !

Si t'as raté, tu peux retrouver notre article sur la préparation de notre voyage à NYC et celui sur notre première journée à New-York ! Normalement ça devrait te donner envie d'y aller, et encore tu n'as pas tout vu, il nous reste 7 jours à te décrire, alors sois pas deg petit explorateur.

On reviens vite...

#IPromess #Xoxo #GossipGirl